Les bâtiments d’aujourd’hui ne sont pas seulement intelligents, ils sont vivants. Les systèmes d’éclairage intelligents allument et éteignent les lumières à des moments optimaux. Tandis que les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) intelligents effectuent des micro-réglages tout au long de la journée pour optimiser l’efficacité énergétique. Les bâtiments qui ont longtemps mesuré la température mesurent désormais aussi l’humidité et le CO2. Ce qui permet notamment de concevoir en permanence et avec précision les pièces. Et ainsi, optimiser le confort des occupants et l’impact environnemental. Les données biométriques stockées empêchent les failles de sécurité. De plus, elles augmentent également la vitesse à laquelle les personnes peuvent circuler dans les bâtiments.

Avec tous ces avantages, il est tout à fait clair pourquoi tout le monde veut que leurs bâtiments soient intelligents. C’est un sentiment qui se reflète sur le marché. D’ici 2026, le marché mondial des systèmes d’automatisation des bâtiments intelligents dépassera 154 milliards de dollars, soit un bond de 11,5 % par rapport à 2017.

Rénovation : réhabilitation des bâtiments anciens

On peut supposer que ce marché sert notamment les nouveaux bâtiments : plus de 80 % des nouvelles constructions comportent au moins une facette de l’IoT ou de la technologie des bâtiments intelligents. Cependant, il reste des millions de bâtiments déjà existants dans le monde. En effet, seuls 5 % d’entre eux disposent déjà de l’infrastructure nécessaire pour devenir intelligents. Les personnes qui y vivent, y travaillent ou en sont propriétaires n’ont-elles pas de chance ?

Il s’avère qu’ils ne le sont pas. Une industrie en pleine croissance aide les bâtiments sans l’infrastructure existante à devenir plus intelligents. Rien qu’en 2018, plus de 500millions de dollars ont été dépensés pour rééquiper notamment de vieux hôtels avec des technologies intelligentes et 2,2 milliards de dollars supplémentaires pour mettre à jour de vieilles chambres d’hôtes. Plus d’un milliard de dispositifs et de capteurs IoT ont été installés dans des bâtiments commerciaux à la fin de 2018. En outre, un nombre croissant de startups promettent que tout bâtiment, quels que soient son âge, son emplacement ou sa construction, peut devenir un bâtiment intelligent.

Transformer les bâtiments traditionnels en bâtiments intelligents

Certains bâtiments ne disposent pas de l’infrastructure nécessaire pour passer au tout digital. Cependant, de nouvelles solutions pour moderniser les bâtiments ne cessent d’apparaître. Qu’il s’agisse de renforcer la sécurité mais également d’économiser de l’énergie, ces innovations aident les gestionnaires de bâtiments. En tirant le meilleur parti de ce dont ils disposent. En exploitant les technologies d’accès mobile, les entreprises n’ont pas besoin de remplacer l’ensemble des serrures, portes et également systèmes de sécurité d’un bâtiment pour devenir intelligentes. Au lieu des encombrants cordons ou porte-clés, les employés peuvent simplement utiliser leur smartphone pour entrer et sortir du bâtiment.

De même, la société australienne Cognian a mis au point Synchromesh, un revêtement sans fil à faible coût qui permet de contrôler l’éclairage sans avoir à remplacer le câblage existant, un processus long et difficile. Alors que de nombreux propriétaires de bâtiments souhaitent notamment réduire leur consommation d’énergie. Mais également mieux utiliser l’espace et diminuer leur empreinte carbone. Ils sont souvent paralysés par un bâtiment vieillissant à l’infrastructure grinçante ou par la crainte d’interrompre les locataires avec des travaux de construction perturbateurs.

Un avenir meilleur grâce à des bâtiments plus intelligents

La rénovation des anciens bâtiments est cruciale. Notamment lorsqu’il s’agit d’atteindre des objectifs environnementaux ambitieux. Les bâtiments sont responsables de 40% de la consommation d’énergie dans l’Union européenne et de 36% des émissions de CO2. Pour aider les propriétaires à atteindre ces objectifs, il y a le projet NEWBEE. Financé par l’UE, il comprend notamment une plateforme où les propriétaires peuvent accéder à toutes les informations disponibles sur les technologies vertes de rénovation et les entreprises qui les vendent. NEWBEE comprend également un outil d’évaluation qui permet aux propriétaires de bâtiments d’évaluer le meilleur prix et la meilleure adéquation technologique pour leurs besoins commerciaux individuels.

Qu’il s’agisse de lutter contre les menaces à la sécurité, d’assurer l’habitabilité de la planète pour les générations futures ou également simplement de rendre un bâtiment plus confortable, la technologie intelligente sera ce qui nous permettra d’y parvenir. Si son intégration dans les nouvelles constructions est inévitable, les nouvelles technologies permettant de rénover les anciennes seront essentielles notamment pour garantir qu’aucune personne, ni aucun bâtiment, ne soit laissé pour compte à l’aube d’un avenir plus brillant et plus intelligent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *