De nombreuses études montrent que la conception d’un bâtiment a le potentiel de réduire le risque de criminalité. La prévention du crime par l’aménagement de l’environnement (PCAM) est une méthode de conception qui fait notamment appel à des principes esthétiques  en réduisant également la vulnérabilité et les possibilités de criminalité. La mise en œuvre de stratégies de PCAM pendant la phase de conception d’un bâtiment est le moyen le plus rentable mais également le plus efficace de renforcer la sécurité. Cependant,  l’un des avantages est qu’elles peuvent également être intégrées dans des bâtiments existants.

Le concept de découragement de la criminalité par le design n’est pas nouveau. En effet, la Grande Muraille de Chine ou les douves des châteaux médiévaux en Europe illustrent cette pratique vieille de plusieurs siècles. La PCAM elle-même est notamment devenue une approche de conception acceptée dans les années 1970. Aujourd’hui, des bâtiments et des communautés du monde entier l’adoptent. Bien que les principes spécifiques de la PCAM puissent varier, les stratégies de base comprennent la surveillance naturelle. Mais également le contrôle naturel de l’accès, le renforcement du territoire et l’entretien. L’incorporation de ces principes peut considérablement renforcer la sécurité de tout bâtiment.

Surveillance naturelle

Housing, Condo, Building

Les personnes qui cherchent notamment à se livrer à une activité criminelle ne veulent pas être observées. Par conséquent, le thème de ce principe est la création d’un environnement qui rend l’activité facile à voir et, peut-être encore plus important, qui fait notamment savoir aux criminels potentiels qu’ils sont surveillés. Les mises en garde suivantes font partie intégrante du sentiment de visibilité.

Contrôle d’accès naturel

Étroitement associé au principe de surveillance naturelle, le contrôle d’accès naturel consiste à utiliser l’aménagement paysager, l’éclairage, les panneaux, les clôtures, etc. pour indiquer aux gens où ils doivent aller et également pour délimiter les zones publiques et privées.

Renforcement territorial

Ce principe implique la différenciation entre les espaces publics et privés. Ce qui décourage les intrus potentiels de s’introduire dans les zones privées. Le renforcement territorial favorise également le sentiment d’appartenance. Lorsque les occupants d’un bâtiment ont le sentiment que le territoire est « le leur », ils sont plus susceptibles de se sentir responsables de la propriété et de faire attention aux intrus.

Les méthodes comprennent :

Maintenance

Lighting, Indoors, Lobby

Les criminels peuvent considérer un bâtiment non entretenu, délabré et mal éclairé comme un signe de bienvenue. L’entretien de la propriété dissuade les criminels, car il montre clairement que les occupants se soucient de la situation et surveillent ce qui se passe.

La perception compte

La perception de la sécurité est un élément clé du concept de la PCAM. L’utilisation de ces stratégies rend la criminalité plus difficile tout en permettant aux occupants du bâtiment d’observer des comportements potentiellement mauvais. Si les criminels ont notamment l’impression d’être surveillés et qu’il n’y a pas de bonnes cachettes ou d’échappatoires, ils sont moins susceptibles de cibler un bâtiment donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *