À partir de mars 2020, la pandémie COVID-19 a vidé le cœur des quartiers d’affaires centraux animés des villes du monde entier. Pendant des mois, tout, des magasins aux bureaux, est resté vide et a drainé les activités. Cependant, avec la remontée des taux de vaccination dans le monde et l’assouplissement des restrictions liées à la pandémie par les gouvernements, les foules urbaines reviennent.

Cela dit, même si les gens reviennent dans les centres urbains, ils y apportent leurs nouvelles habitudes : Tout porte à croire que les gens auront tendance à conserver leurs « habitudes de pandémie » et qu’ils auront des normes de santé et de sécurité beaucoup plus élevées après cette crise de santé publique.

Les technologies de reconnaissance faciale font partie des outils de contrôle d’accès les plus fiables et les plus efficaces dont disposent les villes intelligentes. De ces quatre façons et plus encore, elles peuvent rendre le retour massif dans les villes plus sûr tout en satisfaisant aux normes modifiées et améliorées.

1. Des bureaux plus sûrs

Comme nous l’avons couvert ici sur notre blog dormakaba, la pandémie de COVID-19 est en train de redéfinir l’avenir du travail. Les bureaux évoluent pour permettre de toucher aussi peu que possible les objets, avec une priorité croissante pour l’hygiène. Les principales cibles à éliminer de la vie de bureau sont les objets les plus touchés, comme les poignées de porte et les boutons d’ascenseur.

Une entrée sans friction, facilitée par des outils de reconnaissance faciale, peut contribuer à cette évolution et faire des bureaux des lieux plus sûrs et plus pratiques à retrouver.

Le contrôle d’accès au lieu de travail par reconnaissance faciale présente également de nombreux autres avantages, comme l’élimination des tâches de réception et d’administration et l’aide aux RH pour les salaires et les horaires.

2. Des transports publics plus sûrs

Lorsqu’elle est utilisée dans les transports publics, la reconnaissance faciale aide les autorités dans tous les domaines, qu’il s’agisse de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité ou de la fraude.

Lorsque le nombre de voyageurs urbains atteindra des niveaux plus élevés, la reconnaissance faciale pourrait également rendre les transports publics plus sains et plus agréables. Grâce à elle, les passagers n’ont plus besoin de porter des badges ou des jetons qui peuvent se perdre. De même, ils n’ont pas à passer du temps dans de longues files d’attente pour recharger leur carte ou monter dans les véhicules.

Il en va de même pour le covoiturage et les autres activités de l’économie du partage.

3. Des achats plus sûrs

Avec l’utilisation généralisée des technologies de reconnaissance faciale dans les magasins, les détaillants et les consommateurs peuvent s’attendre à vivre une expérience d’achat plus rapide, plus pratique et plus efficace grâce à de meilleurs outils de contrôle des foules.

Les solutions de reconnaissance faciale peuvent également aider les détaillants à se protéger contre les activités frauduleuses. Il peut s’agir de risques tels que l’usurpation d’identité, l’acceptation d’une carte de crédit falsifiée ou la vente de marchandises interdites aux mineurs.

4. Protection des communautés vulnérables ou à risque

Tragiquement, chaque année, environ 8 millions d’enfants dans le monde sont portés disparus, sans compter les millions d’autres disparitions dues à des raisons telles que la traite des êtres humains, la maladie d’Alzheimer ou une multitude d’activités criminelles.

L’adaptation croissante des technologies de reconnaissance faciale dans les villes intelligentes pourrait être l’outil le plus révolutionnaire pour prévenir ces incidents dévastateurs ou aider les autorités chargées de faire respecter la loi s’ils se produisent.

Des villes sûres, sécurisées et intelligentes grâce à la reconnaissance faciale

L’avenir des quartiers d’affaires centraux des grandes villes est encore incertain, car nous ne savons pas encore comment COVID-19 va façonner l’avenir urbain à long terme.

Cependant, si – ou quand – les centres-villes atteignent ou dépassent les chiffres d’avant COVID-19 en termes de foule, la reconnaissance faciale est prête à déclencher des normes de sûreté et de sécurité beaucoup plus élevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *